TEMOIGNAGE

Après des études en sciences économiques, j’ai suivi un parcours professionnel diversifié, tout d’abord en développement économique puis autour des technologies de l’information et de la communication et enfin dans la gestion et le développement des ressources humaines. Mon fil rouge a toujours été le conseil aux porteurs de projets, aux entreprises ou collectivités. Ce métier impliquait à la fois des déplacements, beaucoup de temps passé devant mon écran et du rédactionnel.
Suite à un accident, ma santé se dégrade en 2017 avec une compression de la moelle épinière au niveau cervical. S’en suit un arrêt de travail, une opération, plusieurs mois de convalescence et une reprise en mi-temps thérapeutique. La rééducation est longue et la reprise d’activité à mon poste de consultante s’avère très compliquée. Je suis dorénavant reconnue travailleur handicapé. Je me rends compte qu’il va me falloir du temps et repenser à mon positionnement professionnel pour protéger ma santé. J’apprends alors à renoncer mais pour du meilleur. Mon contrat de travail prend fin et une nouvelle vie commence. Écoutant les conseils et avec de nombreux soutiens, je crée en 2019 mon activité de conseil en communication, gestion et développement des ressources humaines. Je fais moins de déplacements, adapte mon rythme de travail mais des problématiques de posture engendrant des pertes de voix et des douleurs persistent. Je sollicite alors CAP Emploi pour m’accompagner dans l’aménagement de mon poste. Une personne chargée de maintien en emploi prend en charge mon dossier et me rend visite à mon bureau. J’apprécie son écoute, la qualité de son questionnement et sa pédagogie pour m’expliquer comment nous allons procéder. Enfin je me dis qu’il y a des solutions. Très vite, sur la base de ses indications, une société spécialisée en équipements ergonomiques réfléchit à mes besoins et vient me voir afin de tester plusieurs équipements pour mon bureau mais aussi quand je suis sur un site client ou en télétravail. Cela a tout changé. Je suis maintenant équipée d’un fauteuil ergonomique avec notamment un repose-tête spécifique, d’une tablette rehaussée afin de poser mes documents à consulter ou pour prendre des notes ainsi que d’un équipement très léger qui me permet où que je sois de positionner mon ordinateur portable à hauteur de mes yeux. Afin de diminuer la posture de frappe sur le clavier, car j’ai souvent des synthèses à rédiger, la personne chargée de maintien en emploi cherche alors plus loin et me fait essayer un logiciel de reconnaissance vocale. Un excellent complément pour moi. J’ai bénéficié d’une prise en charge conséquente qui m’a permis de faire ces investissements. Grâce à cela, aujourd’hui, je peux poursuivre ma vie professionnelle dans un métier que j’aime avec beaucoup plus de sérénité. Je remercie Claire et Cap Emploi pour leur accompagnement, leur sens du service et leur engagement dans ce qu’ils font.


Les partenariats